jeu d’échecs: la structure de pions

C’est à Philidor, qui fut incontestablement le meilleur joueur d’échecs de son époque, qu’on doit la formule devenue célèbre et qui n’a pas pris une ride depuis le dix-huitièmes siècle: « les pions sont l’âme des échecs ».

Dans la plupart des configurations de jeu de la phase finale de la partie, la structure de pions est essentielle car elle contribuera à déterminer la stratégie devant être élaborée et appliquée pour décrocher la victoire.

A ce stade de la partie, il importe de bien protéger ses pions (chaque pion étant par définition une dame potentielle) et de se servir de son roi. Le monarque servira notamment à protéger les pions de son camp ou/et à attaquer les pions adverses au même titre que les autres figures encore disponibles sur l’échiquier.

Le roi n’avance que d’une case à la fois mais il peut aller dans toutes les directions ce qui lui permet souvent en finale de se faufiler dans les groupes de pions à défendre ou à attaquer ….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s