l’immigration est une question complexe

Il paraît à présent bien loin le temps où la plupart des gens demeurait en quasi autarcie dans son village natal et que pour beaucoup d’hommes ce fut en qualité de troufion que pour la toute première fois ils « virent du pays ».

Aujourd’hui, si la guerre n’est toujours pas passée de mode, ce qu’on ne peut que très vivement regretter, nos moyens de déplacements et nos déplacements ont bougrement évolué. On est à l’ère de la mondialisation débridée et au tout début de la conquête d’un univers infini qui pourrait s’avérer accueillant pour l’homme. Du moins on l’espère: celle de la Lune, celle de la planète Mars etc.

Mais revenons à nos moutons ou plus précisément sur notre bon vieux plancher des vaches.

Avec le réchauffement climatique, une large partie de la terre devrait à terme disparaître sous les eaux ou connaître la sécheresse alors que selon certains spécialistes en démographie, dans le même temps, nous devrions connaître une augmentation très sensible de la population mondiale.

Dans cette hypothèse, par voie de conséquence, il est à craindre divers problèmes majeurs dont les problèmes de l’adaptation et de l’alimentation de l’homme. Ces derniers se posent déjà cruellement et deviendraient assez rapidement beaucoup plus délicats. Ils conduiraient immanquablement à des mouvements migratoires particulièrement importants et difficilement gérables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s