l’ouverture aux échecs

L’ouverture est la phase initiale de la partie d’échecs, celle où les armées déploient leurs forces, prennent position et engagent les combats préliminaires qui détermineront le déroulement de tout le jeu.

Il est de première nécessité de bien savoir la jouer, car il ne sert pas à grand-chose d’exceller dans les milieux ou les fins de parties si l’on y arrive toujours avec une position gâchée par des erreurs commises dès le début.

Impossible de devenir un joueur d’échecs complet ou de jouer de façon cohérente, harmonieuse, l’ensemble de la partie si l’on ne connait pas les principes théoriques qui gouvernent les ouvertures.

Quiconque ne les maîtrise pas est incapable d’une réelle amélioration et ses tentatives reviennent à vouloir jouer un concerto sans maitriser la gamme ou encore à résoudre un problème d’algèbre sans saisir les théorèmes qui s’y appliquent.

Source l’ouverture aux échecs du maitre international du Québec Camille Coudari.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s