contre les effets délétères de la sédentarité

Augmentation des risques de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité, d’hypertension artérielle, de cancer du côlon, de dépression, voilà quelques-uns des nombreux effets délétères de l’inactivité. Couplée au tabagisme et/ou à un déséquilibre alimentaire, la sédentarité contribue à toutes les maladies chroniques qui sont aujourd’hui les principales causes de mortalité dans le monde. Comment contrer ces effets lorsque l’on est tenu de rester assis dix heures par jour, que ce soit dans le cadre professionnel ou scolaire ? Une équipe de chercheurs s’est penchée sur le sujet.

Les résultats de leur étude suggèrent qu’une quarantaine de minutes d’activité physique d’intensité modérée à vigoureuse, chaque jour, suffit à contrebalancer les effets de dix heures d’inactivité. À noter qu’en dehors de cette recommandation, toute forme d’exercice — ne serait-ce que faire quelques pas, debout, le temps d’un appel téléphonique — ne peut qu’aider à lutter contre la sédentarité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s