la relocalisation (suite)

Le présent post fait suite à mon post intitulé: « la relocalisation » que j’ai publié le 22 août et qui, à mon sens, est un des tous premiers dossiers auquel le nouveau locataire du palais de l’Elysée devra s’intéresser très sérieusement.

Le niveau de chômage de la France se situerait présentement autour des 8% de la population active et celui des jeunes à environ 20% (ce dernier chiffre correspondant à la tranche d’âge 15 ans à 24 ans).

Concernant les jeunes, il ressort que la situation n’a cessé d’empirer depuis 1975 et que sur la période 1975/2021 les « mesurettes » prises par les différents pouvoirs politiques en place n’ont permis que de modestes améliorations très limitées dans le temps (c’est à dire un phénomène de yo-yo sans incidence réellement significative sur la tendance lourde des 46 dernières années).

Actuellement le président Emmanuel Macron et son gouvernement ne proposent rien dans ce domaine ce qui, bien entendu, interpelle.

Je rappelais dans mon premier article du 22 août qu’un jeune Français sur cinq est touché par le chômage ce qui est catastrophique et que de surcroît, il faut prendre en compte que la pandémie de Covid 19 et l’allongement de la durée de cotisation des travailleurs qui est prévue à moyen terme ne peuvent qu’aggraver une situation qui est déjà très préoccupante.

Les entreprises qui délocalisent prennent essentiellement en considération les économies de main d’oeuvre qui peuvent être obtenues (sans tenir compte nécessairement des frais de formation indispensables, les conséquences de la montée à terme du niveau de vie dans les pays de délocalisation, des dépenses de transport etc.).

Elles ne prennent pas toujours en considération d’autres éléments de gestion importants dont des éléments de gestion moins faciles à quantifier comme l’image qui est véhiculée par « le made in France » qui s’avère pour les consommateurs potentiels bien souvent une garantie de qualité nettement supérieure …..

Comme moi, vous avez pu noter que plusieurs des candidats à la présidentielle de 2022 ont mis en avant le problème crucial de la relocalisation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s