toujours plus loin et toujours plus haut 2/2

Comme je le précisais dans mon précédent post l’homme qui est un être curieux et un être probablement plus cupide qu’il n’est curieux a toujours eu des dispositions certaines pour l’exploration des espaces qui l’entourent.

A présent, il n’a plus grand chose à découvrir sur terre et il s’intéresse aux autres planètes pouvant se révéler, à terme, exploitables, rentables, habitables ….

L’enjeu est de taille. Il prendra du temps, beaucoup de temps et impliquera des investissements financiers considérables.

Bien sur, il est totalement utopique de penser que les pays de la planète pourraient se grouper pour une démarche commune concernant cette exploration alors que ce serait la formule la plus efficace et de très loin la plus économique.

Je crains qu’il ne soit hélas également totalement utopique de penser que les pays concernés par cette exploration auront à cœur de régler les problèmes prioritaires de notre bonne vielle planète la terre avant de s’investir à fond dans cette exploration ce qui consisterait à prendre en compte, par exemple, que le tiers de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s