Régionales 2021: Ce que les partis politiques ont à perdre ou à gagner

POLITIQUE – C’est le dernier scrutin avant la présidentielle de 2022. Alors, pour tous les partis, ces élections régionales (et départementales, même si on en parle moins) des 20 et 27 juin ont valeur de test avant l’échéance suprême.

La carte politique des régions de France date de 2015. A l’image du “monde d’avant”, elle est divisée en rose et bleu: 5 régions dirigées par le parti socialiste, dont la Bretagne, la Nouvelle Aquitaine et l’Occitanie; 7 par la droite ou le centre, avec Hervé Morin en Normandie qui remet son mandat en jeu ou Renaud Muselier en Paca avec le feuilleton qu’on connaît et qui a finalement résumé cette drôle de campagne qui pourrait se solder par une abstention record. La Corse avait été remportée par les autonomistes.

Trois présidents sortants de droite jouent plus que la simple conservation de leur conseil régional. Dans les Hauts-de-France, Xavier Bertrand a fait de ce scrutin la condition de sa candidature en 2022, qu’il a déclarée officiellement fin mars. En Île-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez pourraient, en cas de victoire, en profiter pour dévoiler leurs intentions en vue de la présidentielle. Même si Pécresse et Bertrand ont officiellement quitté LR, ils gardent une grande proximité avec leur famille d’origine.

source Le Huffpost

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s