Napoléon Bonaparte et l’esclavage

« Je suis pour les Blancs, parce que je suis blanc, je n’ai pas d’autre raison, et celle-là est la bonne. Comment a-t-on pu accorder la liberté à des Africains, à des hommes qui n’avaient aucune civilisation, qui ne savaient pas seulement […] ce qu’était la France ? » Voilà ce que Bonaparte déclarait au Conseil d’Etat, peu après le coup d’état du 18 Brumaire, en 1799. L’homme qui a rétabli l’esclavage en 1802 était convaincu que la grandeur de la France ne pouvait se concevoir sans ses colonies et, donc, ses esclaves. Que la première abolition de 1 794 était une grosse erreur. « Croyez-vous que si la majorité de la Convention avait su ce qu’elle faisait, et connu les colonies, elle eût donné la liberté aux Noirs ? »

Plus tard, exilé à Sainte-Hélène, l’Empereur déchu incriminerait les « criailleries » du milieu des planteurs pour expliquer sa décision de rétablir l’esclavage. Des fake news tenaces continuent à y voir l’influence de Joséphine de Beauharnais, fille de riches planteurs. « Aucune archive ne donne le début d’un indice sur son influence », relève pourtant l’historien Philippe Girard.

source Le Nouvel Obs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s