De la clandestinité au cinéma, la fabuleuse histoire de Fahim, roi des échecs

avril 2012 . Fahim vient de décrocher son titre de champion de France des moins de 12 ans

Après une semaine de cours, place à la détente. Fahim s’apprête à retrouver ses copains en ce vendredi soir. Un emploi du temps classique pour un jeune homme de 19 ans qui a intégré une classe prépa à la rentrée. Mais Fahim Mohammad a beau répéter avoir « une vie normale », il n’est pas tout à fait comme les autres jeunes gens de son âge.

Ce natif du Bangladesh, au sourire enjôleur, compte déjà à son actif une page Wikipédia, un press-book long comme le bras, et des titres de champion d’échecs qui s’enchaînent au fil des ans. Mais il n’y a pas que ça. A partir du 16 octobre, son prénom va s’afficher en grand sur tous les cinémas français. Le réalisateur Pierre-François Martin-Laval, dit Pef, a adapté l’histoire de sa vie, narrée dans l’ouvrage « Un Roi clandestin » (Les Arènes) paru en 2014.

Dans quelques jours, deux avant-premières particulières sont programmées sur ses terres d’adoption, dans le Val-de-Marne, à Saint-Maur-des-Fossés, en sa présence, et Créteil, où il réside. Fahim a accepté en exclusivité pour Le Parisien de revenir sur ce parcours si singulier que Pierre-François Martin-Laval avait découvert, comme bon nombre de Français, lors d’une interview chez Laurent Ruquier. C’était en 2014.

source Le Parisien (article de septembre 2019)

Une réflexion au sujet de « De la clandestinité au cinéma, la fabuleuse histoire de Fahim, roi des échecs »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s