à force de ne pas s’occuper de la question, on se retrouve avec des aberrations

Usage récréatif ou médical, CBD, THC… Alors qu’un rapport parlementaire a récemment relancé les débats autour de la légalisation du cannabis, le sujet peut sembler complexe. Tandis que de nombreuses boutiques spécialisées ont ouvert à Paris, quel est le cadre juridique actuel ?

Huiles, crèmes de massage… Dans la boutique d’une commerçante parisienne de produits riches en CBD, on trouve divers dérivés du cannabis, mais aussi des fleurs séchées, semblables d’aspect à celles vendues au marché noir. « Ce n’est pas pour fumer, mais pour être infusé, on est une boutique de thé, affirme-t-elle. J’ai le droit de le vendre. On est un magasin franchisé, ma marque me fournit les produits. La production vient de parcelles privées en Europe, je ne peux pas être plus précise. La police est déjà venue une fois dans le magasin pour voir ce que je vendais, à titre informatif.« 

Alors que dans un rapport parlementaire publié mercredi 5 mai, des députés pointent l’ »échec » des politiques répressives face au trafic illégal, en critiquant « l’hypocrisie des discours de fermeté« , la perspective d’une légalisation du cannabis semble être une opportunité potentielle pour les nombreux magasins spécialisés dans le CBD présents dans la capitale. « Si demain tout était légalisé, je pense qu’on aurait déjà un pied dedans, donc on pourrait peut-être évoluer au-delà du CBD« , explique la commerçante.

À ce sujet, la rédaction vous recommande

Cannabis : le débat sur la légalisation relancé alors qu’un rapport parlementaire dénonce « l’échec » de la répression

« Mais les produits qu’on vend aujourd’hui ne contiennent pas de THC, précise la vendeuse. Les fleurs de CBD ont des vertus relaxantes anti-stress, anti-angoisse, et bénéfiques pour le sommeil. C’est de la médecine douce. Contrairement au THC, il n’y a pas d’effets psychotropes, pas d’état d’ivresse.« 

Une affirmation contredite par le Dr Nicolas Autier, médecin psychiatre et pharmacologue au CHU de Clermont-Ferrand : « Le THC, pour Tétrahydrocannabinol, et le CBD, pour cannabidiol, sont deux phytocannabinoïdes contenus dans différentes variétés de cannabis, en proportions variables. Certaines plantes sont plus riches en THC, d’autres en CBD, et d’autres enfin sont équilibrées. Il faut être clair : les deux substances ont des effets psychotropes.« 

source France Info

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s