Face à un monde déboussolé, réinventer la démocratie, vite…

CHRONIQUE. Les mutations climatiques, technologiques ou sociétales redéfinissent nos paysages politiques, sans qu’on sache encore exactement quelle grande tendance de fond émergera. Face aux promoteurs de systèmes autoritaires, il est urgent de raviver la démocratie.

La boussole de nos vies politiques s’affole, elle a du mal à y comprendre quelque chose. Pendant longtemps, au moins dans les pays démocratiques, il y avait de grandes tendances de fond : l’ère Reagan-Thatcher du néolibéralisme, suivie de celle qu’ont incarné Bill Clinton et Tony Blair, le social-libéralisme… Il y a eu la montée de l’extrême droite, vite englobée dans une catégorie plus vaste : « populiste »… Depuis une bonne décennie, la fragmentation politique, l’absence de consensus, la défiance sont au rendez-vous, et il est devenu plus difficile de nous y retrouver.

Le démocrate américain Joe Biden s’est installé à la Maison-Blanche le 20 janvier et déroule depuis un programme plus à « gauche » que prévu. Mais il gouverne un pays loin d’être apaisé : une partie non négligeable de l’électorat conteste toujours la légitimité de son élection, et Donald Trump, même sans comptes Twitter et Facebook, conserve son emprise sur un Parti républicain parti très loin des rivages du « républicanisme » traditionnel.

Lire aussi Il met fin à 40 ans d’ultralibéralisme : Joe Biden, le nouveau Roosevelt

source Le Nouvel Obs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s