un dimanche à Colombey

La Boisserie

On se représente aisément de Gaulle, tendu et majestueux au balcon du gouvernement général d’Alger, lançant à une foule de pieds-noirs, le 4 juin 1958, son fameux « Je vous ai compris ! » On l’imagine moins, lors d’un autre voyage dans cette Algérie encore française, sirotant un thé à la menthe.

A Colombey, on se le figure assis à son bureau, méditant sur l’histoire de France.

Il y vécut aussi les dimanches bourgeois, la messe le matin et la photo avec la belle-famille l’après-midi, à l’heure où l’on prend le frais dans le jardin pour digérer le gigot d’agneau.

source Le Nouvel Obs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s