Ce que la nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp va changer, et ce qui arrivera si vous la refusez

A partir du 15 mai, les internautes qui n’ont pas accepté ces nouvelles règles subiront une utilisation dégradée de l’application de messagerie.

En janvier, l’annonce de ce changement avait scandalisé les utilisateurs, au point de provoquer le départ de certains pour l’application de messagerie concurrente, Signal. Après un précédent report, les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp vont définitivement entrer en vigueur vendredi 15 mai. Elles rappellent notamment que la messagerie partage des informations avec sa maison mère, le réseau social Facebook, et ouvrent la voie à de nouvelles fonctionnalités.Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Comment Facebook veut rentabiliser WhatsApp en changeant sa politique de données personnelles

  • WhatsApp partage déjà des données avec Facebook

Les annonces de WhatsApp sur le partage d’informations concernant ses utilisateurs avec sa maison mère, Facebook, ont fait réagir de nombreux internautes. En réalité, le réseau social, qui a racheté la messagerie en 2014, recevait des données de WhatsApp depuis une mise à jour de 2016. Parmi ces données, on trouve notamment le numéro de téléphone, les adresses IP utilisées par un internaute et certaines informations de connexion.

En 2016, les utilisateurs avaient la possibilité de refuser ce transfert de données (numéro de téléphone, dernière date de connexion) en cochant une case dans l’application. Cette option n’existe plus depuis plusieurs années. Si vous avez créé votre compte après cette date ou que vous n’avez pas coché cette option à l’époque, vous partagez déjà des informations avec le réseau social en utilisant WhatsApp.

  • Qu’est-ce qui change alors ?

Mercredi, le réseau social a répété au Monde que cette nouvelle politique de confidentialité n’étendait pas le champ des données personnelles transmises par WhatsApp à Facebook. La messagerie assure que cette mise à jour de ses règles d’utilisation vise avant tout à mettre en place de nouvelles fonctionnalités commerciales sur l’application.

Ainsi, ces changements ont pour objectif de permettre à terme aux utilisateurs de communiquer avec des entreprises et à celles-ci d’utiliser des outils d’hébergement de Facebook pour faire transiter et stocker les conversations de leur service clients. Ainsi, si vous interagissez sur WhatsApp avec une entreprise privée, cette dernière pourra traiter en interne les messages que vous envoyez à des fins de marketing ou d’amélioration de leur service.Lire aussi  WhatsApp revoit ses conditions d’utilisation sur le partage des données utilisateurs avec Facebook

  • Que se passe-t-il si je refuse ?

Si, au 15 mai, vous n’avez pas accepté cette nouvelle politique de confidentialité – la messagerie fait régulièrement apparaître un pop-up vous le proposant – l’application deviendra progressivement inutilisable. Selon la messagerie, il ne sera plus possible d’accéder à sa liste de discussion pendant plusieurs semaines et l’on pourra uniquement répondre aux messages en cliquant sur la notification qui s’affiche à leur réception. Après ces quelques semaines, il ne sera même plus possible de recevoir de notifications, d’appels entrants ou de messages, ni d’en envoyer.

source Le Monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s