« Ne soyons pas esclaves d’une “Biden-mania” : pour une fois, c’est l’Amérique qui s’inspire de l’Europe »

Les réformes engagées par le nouveau président américain ont suscité un véritable engouement, y compris à gauche. Cependant, cet unanimisme se nourrit de beaucoup d’approximations, voir de méconnaissance des Etats-Unis, souligne, dans sa chronique,  Stéphane Lauer, éditorialiste au « Monde ».

Chronique. 

« George Washington avait énoncé cette belle et juste idée : “La nation qui se livre à des sentiments d’amour ou de haine envers une autre devient en quelque sorte esclave. Elle est esclave de sa haine ou de son amour” », écrit Alexis de Tocqueville dans De la Démocratie en Amérique.

La maxime tirée du « testament » du premier président des Etats-Unis trouve aujourd’hui une certaine résonance avec l’attitude d’une partie de la gauche française, éprise soudainement de « Biden-mania ». Après avoir volontiers versé dans un antiaméricanisme viscéral, elle tombe aujourd’hui en pâmoison devant l’actuel locataire de la Maison Blanche, Joe Biden, qui serait devenu la boussole de toute politique fiscale, budgétaire, voir environnementale.

Florilège : « L’épidémie que Macron redoute le plus : la bidenite. Taxer les riches et les multinationales. Et si ce virus traversait l’Atlantique ? »s’interroge le député (La France insoumise, LFI) de la Somme, François Ruffin. « Je suis Biden plutôt que Macron »fanfaronne le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure« J’ai l’impression que Joe Biden a pris sa carte au Parti communiste »ose Fabien Roussel, le candidat du PCF à la présidentielle de 2022. Quant à Yannick Jadot, l’eurodéputé Europe Ecologie-Les Verts, il déclarait le 29 mars : « Moi je suis pour la sortie du nucléaire, à 100 % (…) Soyons dans le camp de Biden (… ) et pas dans celui d’un conservatisme terriblement dangereux. »Lire la chronique : « Les leçons de Joe Biden à la gauche française »

source Le Monde

Une réflexion au sujet de « « Ne soyons pas esclaves d’une “Biden-mania” : pour une fois, c’est l’Amérique qui s’inspire de l’Europe » »

  1. C’est une Amérique qui s’inspire de l’Europe; je veux bien. Mais d’une Europe qui malheureusement dans le même temps manque parfois cruellement d’inspiration.
    Belle semaine à vous
    Gérard

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s