Le « pognon de dingue » des grands patrons

BUSINESS MODEL. Les actionnaires des sociétés cotées en Bourse montrent de plus en plus souvent leur défiance vis-à-vis de la rémunération des dirigeants.

C’est la saison des assemblées générales, le moment où les actionnaires des sociétés cotées en Bourse votent pour valider (ou pas) les rémunérations des dirigeants. Il est rarissime qu’ils parviennent à constituer une majorité pour s’y opposer, mais de plus en plus souvent, ils montrent leur défiance en réunissant 20 %, 30 % ou 40 % de voix « contre ». Cette saison, les actionnaires sont plus vigilants encore que d’habitude. Pour une raison simple, que souligne Laurent Rouyrès, de la société Labrador, spécialisée dans la communication financière : ils se méfient « des rattrapages de rémunération, suite aux baisses annoncées l’année dernière en raison de la pandémie ».

Bonne nouvelle, ces rémunérations sont publiques, détaillées dans le document d’enregistrement publié avant l’assemblée générale. Mauvaise nouvelle, ce n’est pas toujours d’une grande clarté. Pour arrêter leurs décisions, les actionnaires prennent donc souvent conseil auprès de sociétés spécialisées comme Proxinvest ou ISS, dont le métier est de décortiquer les résolutions présentées au vote.

source Le Nouvel Obs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s