En Belgique, il déplace une borne… et repousse la frontière avec la France

Un agriculteur, propriétaire de terres qui bordent la France, a récemment déplacé la vieille borne en pierre qui marque l’emplacement précis de la frontière, repoussant de fait les limites du pays, au mépris d’un traité international signé en 1820.

L’agriculteur pensait qu’il pouvait, incognito, agrandir son terrain de quelques mètres. C’était sans compter sur des passionnés français, véritables sentinelles de l’histoire locale, qui recensent les marquages historiques de la relation franco-belge, et des limites posées entre voisins. Une affaire qui, il y a deux siècles, aurait pu virer à l’incident diplomatique.

En Belgique, un agriculteur, propriétaire de terres qui bordent la France, a récemment déplacé la vieille borne en pierre qui marque l’emplacement précis de la frontière, grignotant un peu de la superficie du village français de Bousignies-sur-Roc (Nord). Et repoussant de fait les limites du pays, au mépris d’un traité international de 1820.

David Lavaux, le bourgmestre (maire) belge d’Erquelinnes, où est domicilié l’audacieux propriétaire, a confirmé les informations rapportées par des médias locaux du nord de la France, dont La Voix du Nord.

cliquer ici pour lire la suite de l’article du Monde

Une réflexion au sujet de « En Belgique, il déplace une borne… et repousse la frontière avec la France »

Répondre à gerardleplessis Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s