« L’apocalypse attendra, mais il faudra plus qu’un plan pour relancer la France »

Présenté officiellement à Bruxelles, mercredi 28 avril, le plan de relance français veut préparer le pays aux défis de long terme. Mais il évite des points cruciaux comme l’éducation ou la réforme de l’Etat, et n’est pas financé, observe Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».

Pertes et profits. 

Nation de Descartes, la France se veut le pays de la raison. En présentant, mardi 27 avril, son plan de relance nationale éligible aux aides européennes, Bruno Le Maire l’a d’ailleurs qualifié d’« adulte ». Fini donc les enfantillages : l’Hexagone et l’Europe vont désormais compter sur leurs propres forces pour construire un avenir « durable, juste, écologique et solidaire ». Avec, pour preuve de cette maturité, la présentation commune des plans français et allemand, lors d’une même conférence de presse. Le plan de Paris ressemble donc à un jardin français de 727 pages bien ordonnées en trois priorités et neuf composantes. Qu’en ressort-il ?Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Relance européenne : la France vante son action pour obtenir un premier versement en septembre

D’abord, comme annoncé, ceci n’est pas un plan de sauvegarde, à court terme. Il ne vise pas à soutenir l’économie pour l’empêcher de sombrer. Pour cela, le gouvernement français a usé d’autres outils, tels le chômage partiel, les aides directes aux petites comme aux très grandes entreprises, voire des semi-nationalisations, comme dans le cas d’Air France. Grâce à ce dispositif mis en place en un temps record, l’apocalypse n’a pas eu lieu. Le plan, lui, promet autre chose. D’ailleurs, sa matrice originelle, présentée en septembre 2020 et dont la version bruxelloise est extraite, promet de « bâtir la France de 2030 ».

source Le Monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s