six idées pour se souvenir de la Commune

Le 18 mars 1871, Paris se révolte. « Exténuée par un siège de quatre mois, écrasée d’humiliation par la défaite devant les Prussiens », selon les mots de l’historien Jacques Rougerie, la capitale se soulève contre une Assemblée nationale monarchiste. L’armée se retourne contre ses généraux, fraternise avec la foule. C’est le début d’une aventure de soixante-douze jours, une tentative unique de gouvernement populaire, violemment réprimée au cours de la « semaine sanglante ».

Un siècle et demi plus tard, l’épisode conserve une charge symbolique extrême. « Jamais sans doute un événement aussi court n’a laissé tant de traces dans les représentations collectives », écrit Roger Martelli dans Commune 1871, La révolution impromptue (éditions Arcane 17, 200 pages, 18 euros), un des ouvrages publiés pour ce 150e anniversaire. L’occasion de revisiter ce moment historique décisif, de six façons.

Cliquer ici pour consulter la suite de l’article du Monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s